Home Cuisine La cuisine thaïlandaise

La cuisine thaïlandaise

par Fred

Comme vous le savez certainement, la renommée de la cuisine thaïlandaise n’est plus à faire à l’heure actuelle. Ses saveurs, ses couleurs, ses goûts qui explosent véritablement en bouche, autant de choses qui font que cette cuisine est parmi les meilleures cuisines du monde.

N’étant pas un top chef ou même un grand gastronome reconnu, je ne vais pas risquer de me lancer sur des pentes glissantes avec cette partie culinaire de mon site. Je vais juste prendre le temps de vous décrire les plats typiques que l’on trouve dans le pays, les décrire assez brièvement, donner par moment quelques conseils quant à la manière de les commander et parler de mes endroits préférés pour manger à Bangkok.

En tant que touristes, il n’est pas toujours évident de savoir comment s’y prendre pour manger réellement à la thaï. Bien entendu, si l’on reste dans les sentiers battus, dans des restaurants touristiques où tous les menus sont traduits en anglais, on n’aura certainement pas de problèmes à trouver son bonheur mais on restera quand même souvent cloisonné dans les mêmes types de plats proposés à la carte.

Tout d’abord, il faut savoir que l’on a généralement une idée assez faussée de la manière dont mangent les Thaïs. En Europe, les restaurants thaïs sont légion mais pourtant tellement européanisés qu’on ne retrouve plus tout à fait l’esprit et les saveurs que l’on trouve en Thaïlande. Bien entendu, le côté piquant est minimisé et ce n’est pas plus mal sachant que beaucoup de personnes ont du mal à manger aussi épicé que les Thaïs mais les plats proposés sur les cartes de chez nous ne représentent pas tout à fait ce que les habitants mangent au quotidien. Les gens résument souvent la cuisine thaïe à du riz sauce curry-coco alors que là-bas peu de gens mangent réellement ça au quotidien. Bien évidemment, le curry est omniprésent dans bien des plats mais la façon de manger est différente. Tout d’abord, chez nous, lorsqu’on mange au restaurant thaï, le plat principal est le plat à proprement dit et le riz est l’accompagnement. En Thaïlande, c’est tout à fait le contraire. Le riz est l’aliment principal qu’on accompagne de différentes préparations.

Que ce soit chez des amis ou dans la famille de ma femme, c’est toujours de cette façon qu’on mange. On reçoit une assiette avec une assez grosse quantité de riz et au milieu des convives se trouvent tous les plats cuisinés dans lesquels on se sert pour accompagner le riz. Les préparations sont riches et variées et souvent utilisées deux fois dans la même journée. Vous comprenez directement mieux que la façon de manger thaï chez nous n’est absolument pas la même.

Bien entendu, dans les grandes villes, les gens qui travaillent beaucoup n’ont pas forcément le temps de manger de cette façon et c’est entre autre pour ça que Bangkok est une cuisine à ciel ouvert mais surtout parce que les Thaïs vouent un culte sans pareil à la nourriture. Il faut bien sustenter ces millions de personnes avides de grignoter si souvent. Vous aurez donc l’occasion de voir un paquet de vendeurs ambulants cuisinant à même leur petit chariot, un nombre énorme de petits restaurants et un food court dans n’importe quel mall ou centre commercial dans lequel vous vous rendrez.
Il ne faut absolument pas avoir peur de manger dans la rue. Ca peut parfois paraître limite point de vue hygiène mais ce n’est qu’une façade. Peut-être que la seule chose que je n’aime pas trop et que j’évite, c’est de manger des aliments qui sont vraiment trop exposés à la pollution ambiante. Mise à part ça, j’adore vraiment manger dans la rue et je m’y régale.

Afin de vous présenter les principaux plats qu’on trouve dans la nourriture thaïe, j’ai décidé de les classer selon différentes catégories. Ne prêtez pas spécialement attention à la logique de la répartie car plusieurs plats pourraient éventuellement se trouver dans plusieurs catégories. J’ai donc essayé de faire ça au mieux pour que ce soit le plus clair possible pour la plupart des lecteurs.